Un titre de séjour autonome pour qui a bénéficié d’un regroupement familial est nécessaire pour proteger des violences conjugales

Le Groupe d’experts sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) du Conseil de l’Europe estime  urgent qu’un étranger qui a bénéficié d’un regroupement familial puisse demander un titre de séjour autonome.

https://www.altea.be/fr/news/avocat-belgique-regroupement-familial-et-violence.html

Amoureux, vos papiers ! rejoint cette demande. Contrairement à l’idée générale en fait, le mariage ne donne plus automatiquement accès à un titre de séjour . Le titre de séjour est lié à la relation et la partenaire étrangère ou le partenaire étranger dépend de son conjoint national pour le maintien de son titre de séjour.  Le titre de séjour étant dans ces cas-là utilisé comme outil de domination : la menace de dénoncer un mariage de complaisance est utilisée par les auteurs de violence pour maintenir leur domination sur leur victime et les empêcher de quitter le domicile.